Le pouce //

 

L’articulation de la base du pouce est essentiellement détruite en raison de l’évolution de la rhizarthrose. Elle peut être également atteinte dans les suites de rhumatismes articulaires ou de séquelles traumatiques.

 

Les techniques chirurgicales sont proposées après échec du traitement médical et des infiltrations.

 

RESECTION ARTHROPLASTIE

 

La technique la plus souvent proposé est la résection arthroplastie. Il s’agit d’une résection de l’os trapèze (trapèzectomie) avec une stabilisation de la base du pouce (premier métacarpien). Cette technique peut être proposée d’emblée ou en cas d’échec d’une prothèse articulaire.

 

 

PROTHESE TRAPEZOMETACARPIENNE

 

Il s’agit d’une libération de l’articulation trapézo-métacarpienne. On effectue une résection de quelques millimètres de la base du premier métacarpien. On donne ensuite une stabilité, une mobilité, et une bonne longueur de la colonne du pouce par une prothèse avec implantation d’une cupule dans le trapèze et d’une tige dans le premier métacarpien. Pour augmenter la stabilité, on utilise deux méthodes : une prothèse rétentive ou une cupule à double mobilité.

Avantages :

- Suppression de la douleur.

- Garder une mobilité, une bonne longueur et une bonne force de la colonne du pouce.

Inconvénients :

- Risque d’usure et de dégradation qui pourraient nécessiter une intervention.

- Impossibilité de pratique si destruction du trapèze trop importante.

 

Prothèse trapézo-métacarpienne pour rhizarthrose du pouce

Prothèse trapézo-métacarpienne avec arthrodèse de la métatarso-phalangienne pour rhizarhrose avec pouce en Z

© 2015 Clinique Saint Germain

12 rue de la Baronne Gérard 78100 St Germain en Laye

Secrétariat 01 61 30 20 40. Créé avec Wix.com

Pour prendre rendez-vous

cliquez sur doctolib.fr